• A la suite de la venue du député Frédéric Soulier à la Vapaudie, le conseiller général de Brive sud-ouest, par le biais d'un article dans la Montagne du 1er décembre a fait connaître sa mauvaise humeur.

    Cités, sans aucune envie d'entrer dans une polémique, nous pensons cependant nécessaire de mettre à la connaissance de tous, via notre site internet, la mise au point qui suit.

    Pour un dialogue en direct et sans aucune exclusive...

    En accueillant à la Vapaudie tour à tour, l'actuel Président du Conseil Régional, des conseillers régionaux PS, PC, UDF, le conseiller général du canton, des élus de l'opposition de Brive, après contact en Corrèze avec une députée européenne, après avoir été reçu par le sénateur-maire de Brive et des élus locaux, après un échange épistolaire avec le Président de la République, les Amis de la Vallée de la Vapaudie ont fait la démonstration de leur souhait de dialogue - sans aucune exclusive - avec toutes celles et tous ceux qui ont souhaité faciliter les échanges entre citoyens et élus en charge de nos territoires.

    Dès lors, pour quelle raison serions-nous amené à ne pas nous féliciter, qu'à travers Frédéric Soulier, député et vice-président chargé du dossier route au Département, le dialogue qui avait eu peine à s'installer lors du projet de barreau entre les principaux concernés, c'est à dire les habitants, et le Conseil Général, se mette en place ?

    Oui, nous nous félicitons qu'au moment où la résignationtransparaissait dans certains discours (notamment le jour de la réception des candidats aux régionales à la Vapaudie), des solutions nouvelles étaient prudemment recherchées pour - tout en répondant aux besoins de transport -tenir compte des éléments humains, écologiques et financiers que nous n'avonseu cesse de mettre en avant pendant 4 ans.

    Pour avoir beaucoup communiqué, nous savons aussireconnaître la part positive prise par le silence dans la décision d'abandonner le projet de barreau...

    Dans le droit fil de notre action pour préserver lesterritoires d'aménagements inadaptés, les Amis de la Vallée de la Vapaudie entendent continuer à apporter, dans l'avenir, des avis et contribuer à l'élaboration des projets qui les concernent.

    Dans le respect total de l'indépendance de notre association,nous entendons bien entamer tous les dialogues nécessaires avec tous les partenaires compétents, sans aucune exclusive.

    Pour se faire, notre démarche citoyenne ne s'inscrit pas dans une délégation de pouvoir au profit de tel où tel.

    Elus de notre association et représentatifs de la population qui vit dans notre Vallée, nous n'avons pas d'autorisation à demander à quiconque pour recevoir, chez nous, dans notre hameau, les élus qui font le choix d'un dialogue constructif avec les habitants qui, au demeurant, sont les premiers concernés par les projet étudiés.

    Jugeals-Nazareth, le 2-12-2005

    Le bureau de l'Association

    NB : Le Député a rappelé par un communiqué dans la Montagne du 3 décembre que les élus du secteur avaient été informés des projets à l'occasion de la réunion cantonale de septembre 2005...


    votre commentaire

  • On se souvient que l'association Les Amis de la vallée de la Vapaudie s'était créée début 2003 faute de concertation sur le projet de barreau qui devait traverser la commune
    de Jugeals-Nazareth.
    Les événement ont donné raison à l'expertise des habitants qui avaient attiré l'attention sur tous les éléments défavorables au projet étant entendu que des tracés plus adaptés aux besoins et moins destructeurs pour l ‘environnement étaient possibles.


    Frédéric Soulier, Député de Brive, entre-temps devenu vice-Président du Conseil Général chargé des infrastructures, avait noué contact avec les Amis de la Vallée de la Vapaudie et les avaient assurés d'une visite sur le terrain, notamment dans le cadre du nouveau projet de « contournement sud » de l'agglomération de Brive.

    C'est chose faîte depuis le week-end du 19 novembre.

    Le Député a été reçu à la Vapaudie par le bureau de l'Association.

    Dans une ambiance décontractée et conviviale, autour d'un café, les différentes hypothèses de tracés de ce qui a terme pourrait prendre le statut de rocade sud de Brive ont été évoqués.

    C'est bien évidemment la dernière partie du tracé qui a retenu l'attention du bureau de l'Association. 4 études sont en chantier au départ de Montplaisir ou plus au Sud sur la RD 8 , 3 d'entre-elles débouchant au Pont de Couderc en bas du hameau de la Vapaudie.

    Les responsables de l'association, se félicitant de la venue d'un élu dans une démarche d'information et d'écoute, ont rappelé que leur action se situait dans une démarche citoyenne : apporter leur connaissance du terrain et des contraintes et imaginer les aménagement pour mieux respecter habitants et environnement.

    Frédéric Soulier a confirmé qu'une fois les études affinées, il reviendrait à la Vapaudie. Il a en a même profité pour évoquer les différents projets qui constituent la problématique du déplacement autour du secteur de Brive mettant en avant que les pouvoirs publics doivent avoir des réflexions à long terme moins dommageable pour l'habitat.

    La rencontre s'est terminée sur le terrain au Pont de Couderc, l'ensemble des participants se disant extrêmement satisfaits de ce premier contact.


    votre commentaire
  • Notre vallée a eu la tristesse de perdre un de ses plus fidèles adhérents, M. Bouyssou du Pélissier.
    Nous garderons le souvenir de sa participation à nos agapes où son humour nous régalait.
    A tous ses proches, nous présentons nos plus sincères condoléances.


    votre commentaire


  • C'est à la lueur des lampions que les enfants de la Vapaudie, renforcés par quelques vacanciers et entourés de leur parents, ont fêté la
    citrouille, ce qui dans d'autres lieux s'appelle Hallowin.


    Le tour des maisons du hameau a été fait depuis le centre du village jusqu'aux dernières maisons avant le pont de Coudert.


    Notre site internet vous donnera l'occasion de visionner cette folle
    expédition tardive qui a permis une belle cueillette de friandises
    grâce à la générosité des habitants.


    Comme il se doit au hameau, la soirée s'est terminée par un casse-croûte dans la grange de notre regrettée Mme Bouyssou, la grand-mère de Fabien.



    votre commentaire